SCBVG – NANCY: Lourde défaite du SCBVG à domicile

Evolution du score: 10-19, 26-41, 50-70, 71-86

Gros match au programme ce soir entre le 1er et le 2ème du Championnat de ProB. Ce soir en cas de victoire, le SCBVG pouvait se positionner très clairement comme le candidat à la montée et au titre de Pro B.  Une défaite et la course à la montée directe était relancée. 

Mais face au SCBVG ce soir, c’est une armada de Pro B qui se présentait à Boulloche avec la ferme intention de rester au contact. Le SLUC Nancy est une place forte du basket et avec un effectif pléthorique, composé de joueurs d’expérience ! 

Une nouvelle fois à guichet fermé, l’ambiance de Boulloche allait à coup sûr peser dans la balance pour que la fête soit belle… place au match !

Le 5 de départ contre Nancy : Mathieu Guichard, Jonathan Hoyaux, Akwasi Yeboah,  Hasan Varence et Mathieu Boyer 

QUART-TEMPS 1: Impacté par la défense du SLUC, les Couramiauds subissent et ne trouvent aucune solution.

Dès le début du match, la tension est bien présente, Gombauld vient marquer le premier panier du match dans un duel intérieur alors que les deux actions de Saint-Chamond vont au bout des 24 secondes sans réussite. C’est finalement Mathieu Boyer qui  ouvre le compteur du SCBVG après trois tentatives des siens. Dans ce début de match, le SLUC est à 100 au tir et mène rapidement 7 à 2 sur un panier de Labanca dans le corner.

Alain Thinet doit prendre le premier temps mort de la rencontre après seulement 3 minutes de jeu. De retour au jeu, Mathieu Boyer est bien servi dans la raquette et redonne un peu d’air au locaux. Le public de Boulloche est déjà en fusion sur le 6ème point de notre intérieur, mais c’est sans compter sur l’adresse extérieure de Nancy qui rentre très bien dans son match ce soir.

L’adresse Couramiaude n’est pas encore là avec 5 échecs de loin alors que Walker se régale et donne 9 points d’avance aux visiteurs. Varence n’est pas dans son début de match et multiplies les erreurs. Panne d’adresse et ballons perdus donnent des occasions à Nancy.

L’impact physique des Lorrains est impressionnant et le SCBVG a beaucoup de mal à conclure ses actions. Les visiteurs mènent 10 à 19 après 10 minutes de jeu.

QUART-TEMPS 2 : Sous pression, le SCBVG n'y arrive toujours pas.

La barre des dix points est franchie sur un tir intérieur du meilleur marqueur de Pro B, Stéphane Gombauld. Seulement 25% d’adresse au tir pour nos joueurs qui ne trouvent toujours pas de solution dans le jeu. C’est un 9-1 que vient d’encaisser le SCBVG, accusant maintenant un retard de 17 points… Coach Thinet doit trouver les mots pour remobiliser ses joueurs sur son dernier temps mort de cette première mi-temps. 

Sortie de temps mort, Hoyaux marque enfin à trois points, le premier du match. 5 points de rang pour nos joueurs qui retrouvent un peu de rythme: 16-28 à la 16ème minute. Keita dans la bonne lecture remet son équipe à flot. De nouveau un écart de 17 points. 

Mathieu Boyer est le seul à surnager du côté de Saint-Chamond avec 13 points pour lui sur les 19 de son équipe. Varence se réveille avec 4 points de rang pour lui. C’est encore lui qui marque à trois points, permettant de revenir à 18 points. C’était sans compter sur un tir au buzzer de Nancy. La mi-temps se termine sur le score de 26 à 41.

Après 20 minutes, Boyer et Varence sur la fin de quart temps sont les Couramiauds les plus en vu au scoring avec 21 points sur 26 de l’équipe. En face, Gombauld, Labanca et Walker font le boulot avec 27 points à eux trois.

QUART-TEMPS 3 : Plus agressifs mais toujours en panne d'adresse.

Au retour des vestiaires, Labanca et Hoyaux se répondent dans les deux premières attaques de la mi-temps. Walker continue de se régaler à trois points. La défense de Nancy prend le pas sur l’attaque du SCBVG. Les 20 points d’écart sont franchis sur une contre attaque éclaire de Keita pour Gombauld. 

Alain Thinet prend un nouveau temps mort à -23, et deux contre-attaque amenées par le camp adverse. Mathieu Guichard valide un panier avec la faute sur la sortie de temps mort. Un peu d’énervement sur le corps arbitral et le SCBVG prend des fautes donnant des paniers faciles sur lancers francs. Nouveau temps mort pour le SCBVG en moins de 5 minutes de jeu dans ce quart temps. 

Le SCBVG provoque plus de fautes dans ce quart temps et se retrouve assez rapidement sur la ligne des lancers francs. Walker est dans un grand soir et marque de n’importe où ! Le Sluc ne lâche rien et a toujours beaucoup d’adresses. 

Jonathan Hoyaux et ses coéquipiers jouent maintenant plus petit et cela rajoute plus de rythme des deux côtés du terrain. Hoyaux relance la machine et le SCBVG revient à 20 points à 2 minutes de la fin du quart temps. Les fautes sont cependant trop nombreuses et Skara puis Walker ne tremblent pas sur la ligne de lancers francs.

Dernière action litigieuse avec une bataille sur la perte de balle et une antisportive sifflée à Varence à 3 secondes de la fin du quart temps. Varence marque aussi aux lancers francs et le SCBVG accuse un retard de 20 points, 50-70 après 30 minutes de jeu. 

Il faudra tout donner dans ce dernier quart temps pour espérer l’impossible.

QUART-TEMPS 4 : un quart temps frustrant

Dès le début de cette dernière période, Mathieu Boyer permet de repasser sous les 20 points sur le premier panier de ce quart temps. Deux balles perdues de suite pour Nancy et Boyer continue son chantier. 

La salle est en fusion,  les stops défensifs se multiplient et Boyer, encore lui, permet un retour à 15 points. Keita ne tremble pas non plus de son côté, un panier dans le petit périmètre après avoir presque perdu la balle redonne de l’air aux siens.

Varence, dans le corner, marque à trois points, en réponse à Goumbauld qui vient de faire son retour sur le terrain après la 5ème faute sifflée contre Vincent Vent. Michael Oguine provoque la 5ème faute également de Skara et converti un seul lancer.

Le jeu tout feu tout flamme du SCBVG est impossible ce soir, trop peu d’adresse globale pour créer du danger dans plusieurs secteurs de jeu. Puis s’enchainent 2 minutes complètement stérile, où personne ne réussit à marquer, ce qui n’arrange rien aux affaires du SCBVG. 

Keita fait parler son expérience et est très précieux dans ce match, notamment dans la gestion du tempo et sur la ligne de réparation. Gombauld sur le buzzer marque à trois points, à l’image de leur match, plein d’adresse. Les Couramiauds tentent de défendre tout terrain et se font toujours plus sanctionner. 66-84 à 2 minutes de la fin du match.

Le SLUC ralenti le jeu et va au bout de chaque possession et vient remporter un match très important. Le SCBVG n’aura pas réussi à imposer son rythme tout au long de la partie avec notamment un manque d’adresse à longue distance L’agressivité de Nancy aura eu raison de ce match.

Le SCBVG perd 71 à 86 mais reste toujours leader ce soir, avec une seule victoire d’avance sur le Sluc. Il faudra ne plus faire d’erreur pour espérer jouer la première place et le titre de champion.

Espace Cashless

Rechargement rapide

création de compte et consultation du solde